Archives de
Étiquette : #programmededingue

Une Gazelle verte qui courait dans l’herbe…

Une Gazelle verte qui courait dans l’herbe…

Et ben oui, je cours toujours (malgré le néant de post du week-end dernier). Que voulez vous, des fois (mais vraiment que des fois) j’ai une vie.

Parfois je fais des sorties tops où je bats mes « records » en me sentant en forme olympique. Des fois je fais des sorties même pas dignes de mes premiers runs et je les boucle difficilement. Mais je cours. Et même que, quel que soit le type de sortie, j’y vais toujours avec envie. Des fois en rentrant du travail après une journée de m**** je me dis qu’il n’y a qu’une petite course qui peut me retaper. Des fois le dimanche matin après une belle nuit d’insomnie je me dis que quitte à ne pas dormir, autant aller courir. Bref je suis complètement atteinte (même si physiquement, je fais toujours partie de la catégorie « rouge tomate », faut pas trahir sa famille quand même).

muscu

Et pour vous prouver que je suis en train de devenir une vraie de vraie, ben j’expérimente aussi les premiers bobos. Parce que les blessures, ça fait aussi parti de la vie du runner. Bon je fais attention hein, je ne force jamais de chez jamais quand j’ai mal et je fais une pause quelques jours si besoin est. Mais des fois à chaud tout va bien et puis le lendemain je chante un fado en découvrant la zone de bobo. Bref, la machine est repartie plus en forme que jamais, le repos a été bénéfique.

Pour savoir si je tiens le bon rythme en courant, je salue tous les gens que je croise (en plus c’est rigolo de sourire à des gens qui font la tronche, ils ont toujours du mal à comprendre ce qui leur arrive). Si je parle normalement c’est bon, si je crache un vilain bonjour (et que je leur saute limite à la gorge), faut ralentir. Et c’est imparable, grâce à ça, la barre des 20 minutes elle passe « facile ».

Grâce à tout ça, le week-end dernier, j’ai franchi la barre des 100kms cavalés (soit 10x de plus que mes saisons précédentes hein, je sors le champomy tout de suite ou bien ?).

Ça m’a même donné des ailes toutes ces bêtises, je me suis inscrite à plein de courses (c’est mon banquier qui n’est pas content que je me mette au sport). Outre la corrida de Noël à Issy, je me suis enrôlée pour la Corrida de Thiais (mais que le 5kms hein, faut pas abuser, surtout qu’on ne sait pas encore dans quel état on va rentrer de l’anniversaire de notre pote Boul la veille) parce que j’avais envie de sortir un costume ridicule pour courir (ouais je ne me sens plus tout à fait assez ridicule à cracher mes poumons en jogging du dimanche, faut élever le niveau). Ce sera le 27 novembre. En février ce sera la Odlo Crystal Race parce qu’il y a là-bas un petit air de sports d’hiver avec des ravitaillements au vin chaud (c’est pas toujours bon mais ça tient chaud) et une tartiflette à l’arrivée (du coup je m’entraîne très bien pour cette épreuve là ; si je rate la course, je ne raterai pas la dégustation de tartiflette, promis), le tout dans de la neige artificielle avec des pingouins et des ours polaires en supporters. Evidemment, je ne pouvais pas y résister. Et avec Gazou, on est à deux doigts de se faire envoyer au charbon sur les foulées vendéennes, 10 kms au flambeau dans le sable de La-Tranche-sur-Mer, ça va piquoter. Mais ma Nénette et son Bribri vont peut-être se laisser tenter (depuis le temps que j’essaye de les faire claquer le pavé avec nous hein… mais bon j’attends de voir pour y croire).

courir-plus-manger-plus

Voilà voilà, j’ai du pain sur la planche moi mais ce ne sont que des bons moments en perspective.